top of page
  • Photo du rédacteurSarah-jane Fermin

Cuisinier missionnaire

Dernière mise à jour : 18 oct. 2023


Je suis chef cuisinier et je souhaite partager avec vous mon expérience au sein de la paroisse Saint Clément de Granville où je me suis vu donner la Croix Missionnaire alors que, bénévole, je faisais la cuisine pour le Festival Mission On The Roc qui s’est déroulé l’été dernier.

Être cuisinier Missionnaire, c’est s’investir totalement au sein d’une équipe de bénévoles et faire don de son savoir-faire, servir les autres en donnant le meilleur de soi-même et nourrir, nourrir bien tout ce petit monde en coulisse. Cette mission m’a fait grandir dans mon métier et dans ma foi.

En cuisine, bien que mes connaissances professionnelles et ma qualité de chef m’aient permis de coordonner le travail des autres bénévoles, c’est dans un esprit fraternel et en toute humilité que j’ai pu organiser les nombreux postes afin de servir plus de 100 personnes par repas deux fois par jour.

Faire bénéficier aux organisateurs du Festival de mes qualités de négociateur pour obtenir des prix justes et des produits frais et de saison auprès de mes fournisseurs tout en planifiant et préparant des repas nourrissants, sains et savoureux pour les artistes en résidence, les organisateurs, les prêtres et tous les bénévoles a permis de tenir dans la durée et la quantité sans dépasser le budget alloué à ce poste gourmand qu’est la cuisine du Festival. Nourrir bien tous les participants d’un festival d’une telle ampleur fût un challenge passionnant et une expérience professionnelle très enrichissante pour moi.

Mon esprit fraternel et ma bonne humeur m’ont valu, auprès des jeunes gens de l’équipe en cuisine, le qualificatif de "frère-chef". Il a fait ma joie durant cet été mémorable passé dans l’étroite cuisine de la maison du Pèlerin située à quelques mètres de l’église Notre-Dame du Cap Lihou où se déroulaient la plupart des concerts et des événements.

Alors que l’agitation en cuisine mêlée aux chants et aux rires de la brigade des bénévoles diffusaient la joie des repas qui se préparent, dans les pièces voisines, piano et clarinette accompagnaient les chants lyriques des artistes en répétition.

C’est l’ambiance folle du Festival !

Avant le concert du soir, certains dînent, près de 100 personnes et après le concert, on remet le couvert ! Car c’est autant de personnes affamées par le délai que les estomacs noués par le trac ont posé pour ce repas qui débarquent pour un deuxième service.

Les bénévoles en cuisine, les scouts au service, les artistes et les prêtres à table s’affairent joyeusement avant que les chaises musicales laissent la place aux groupes suivants. C’est un flux incessant d’artistes et de croyants qui anime le parvis de Notre-Dame dans le quartier historique de la Haute Ville.

Ce vent de folie a cours sur la pointe du Roc et souffle tout l'été à l’heure du Festival le plus incroyable auquel il m’est été donné de participer.

En effet, à Granville, le Festival Mission On The Roc offre à un public croyant ou non croyant l’occasion d’entrer dans l’église Notre-Dame du Cap Lihou pour assister à des concerts de musique classique, de chant polyphonique et de chant lyrique, mais aussi de voir des expositions et d'assister à des conférences d’une qualité rare.

Ce faisant, le public découvre en même temps que l’atmosphère religieuse de l’église, tout autant de messes, chapelets, vêpres grégoriennes et complies. A toutes heures du jour et de la nuit, les rites se succèdent à la seule lueur des lampes à pétroles suspendues aux colonnes de l’église quand ces événements se déroulent la nuit.

Alors, Notre-Dame devient le cadre mystérieux et surnaturel où la foi nous gagne. Là, posté sous un pilier de l’église, après mon service, j’écoute les jeunes avec qui j’ai vécu le «coup de feu» chanter religieusement. Car les bénévoles sont tous membres de chorale et même chef de chœur, scouts en mission et jeunes gens impliqués dans l’église.

Il va de soi alors que les vocalises et les chansonnettes composées sur le pouce pour taquiner le chef de cuisine sont de la plus haute teneur.

Oui, être Chef cuisinier à Granville, c’est aussi parfois prendre le chemin d’éternité et partager son amour de la cuisine avec des jeunes gens peu expérimentés mais au service des autres. Être bénévole c’est autant donner que recevoir et la récompense dépassant le salaire, les grâces abondent.

Quelques vidéos des concerts du Festival Mission on the Roc édition 2022 à découvrir sur Youtube:


68 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page